Csaba Müllner – peintre, artiste tatoueur

Je suis tatoueur depuis bientôt 15 ans, et durant cette période j’ai travaillé et vécu dans plusieurs pays. Parmi les pays dans lesquels j’ai pu vivre: l’Espagne, l’Angleterre, la Suisse, l’Allemagne, les Pays-Bas, le Liechtenstein, l’Italie, la France et l’Autriche. Ces dernieres années j’ai meme enseigné le métier pour des débutants, et des cours de perfectionnement pour des tatoueurs en exercice. L’enseignement prend beaucoup de temps et d’énergie

J’ai ainsi décidé de continuer de partager mon expérience en ligne a partir de maintenant. Assurément, mon éventail sera plus large, et je peux ainsi partager plus mes connaissances acquises et mon expérience, ou mes trucs et astuces.

Pour moi le changement est une source d’inspiration. Je fais attention a ce que mes journées ne soient jamais identiques. En plus de mon métier de tatoueur, je peins, je fais de la plongée, je fais du bateau et je vole en avion. Je cherche constamment des nouveaux défis, j’essaye de dépasser les limites dans tous les domaines. J’espere bien que cette attitude se reflete dans mes travaux.

Lorsque je tatoue, je ressens la machine comme le pinceau, et la peau est ma toile. J’ai besoin de la liberté artistique, dans le sens que mes ouvres sur les corps ne sont pas destinées a des commandes.

Aujourd’hui je peux me permettre de n’accepter que des travaux qui ont une vraie signification artistique. Il est important que la conception soit unique, et peut-etre meme pas encore tatoué. J’essaye de mettre en application mes expériences de la peinture dans le tatouage également.

Dans les deux cas, mon style est basé d’abord sur le réalisme, et autant dans la peinture que dans le tatouage je m’attele a faire des portraits autant réalistes que possible.

Je pense que la définition meme de l’art n’est rien d’autre que « l’inimitable » et sa signification propre. J’essaie de rapprocher les techniques au maximum, autant dans la peinture que dans le tatouage. Si j’y parviens alors je souhaiterais dépasser les frontieres, autant que ma force et mes compétences le permettent. En meme temps, j’essaye évidemment de développer mon propre style, mais avec comme but principal le réalisme maximaliste, pour que je puisse rendre son véritable sens au mot „inimitable”.

müllner csaba